Formations et Métiers

Formations et Métiers

Mebarki: le projet de loi relatif à l'apprentissage présenté bientôt à l'APN

ALGER - Le ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki a fait savoir, mardi à Alger, que le projet de loi relatif à l'apprentissage sera bientôt soumis à l'Assemblée nationale populaire (APN).

 

Invité du forum d'Echaab, le ministre a indiqué que le projet de loi relatif à l'apprentissage était "en examen au niveau de l'Assemblée populaire nationale (APN) et sera soumis au débat et au vote dans les prochains jours".

 

Le projet de loi, adopté en Conseil des ministres, accorde une place importante à l'apprentissage et prévoit l'implication des employeurs dans la définition des besoins en matière de formation et d'apprentissage, ainsi que l'ouverture de toutes les entreprises présentes dans le pays, à l'accueil des apprentis.

 

Le texte prévoit également des mesures incitatives au profit des stagiaires.

 

Le ministre a mis en avant, dans ce contexte, l'importance de l'apprentissage qui est selon lui le plus adapté aux besoins de l'économie et le meilleur moyen pour faciliter le recrutement des jeunes, soulignant que 80% du volume horaire dédié à la formation par apprentissage se fait au niveau de l'entreprise économique à travers des stages pratiques permettant de faciliter l'intégration des diplômés dans le monde du travail.

 

Le ministre a mis en avant l'importance du secteur de la formation professionnelle, en ce sens a-t-il dit qu'il œuvre, d'une part, pour la prise en charge de la demande sociale à travers la qualification des demandeurs de formation pour leur intégration dans le marché du travail, et la mobilisation des ressources humaines qualifiées de nature à garantir le développement socio-économique, d'autre part.

 

Le ministre a indiqué par ailleurs que son secteur proposait pour la session de février 2018, plus de 290 000 nouveaux postes pédagogiques dans les différents types de formation, annonçant l'ouverture de 20 nouveaux établissements et le recrutement de 2000 nouveaux formateurs.

 

La prochaine rentrée professionnelle verra l'introduction d'une nouvelle spécialité dans le domaine du numérique sanctionnée par un diplôme de technicien supérieur en installation des réseaux de télécommunications, ainsi que la spécialité "conseiller téléphonique pour les personnes aux besoins spécifiques", a fait savoir M. Mebarki.

 

Il a ajouté qu'en application de la stratégie du gouvernement qui exige d'adapter la formation professionnelle aux besoins du monde du travail et de l'économie, il a été programmé 370 spécialités réparties sur 22 branches professionnelles couvrant les métiers de l'industrie, l'agriculture, hôtellerie et tourisme, et le BTP, outre l'introduction de nouvelles spécialités dans plusieurs wilayas, à l'image de la transformation du plastique, la maintenance des équipements de télécommunication, la mécanique et la réparation des navires de pêche.

 

Le ministre a fait état par ailleurs d'une "baisse sensible" dans les offres de formation aux techniques administratives et de gestion, dont le taux actuel est de l'ordre de 12 %, contre 20 % auparavant, un recul que M. Mebarki explique par l'adaptation des offres de formation aux exigences du marché du travail.

 

Les offres de formation pour le niveau technicien supérieur se sont élevées pour cette rentrée à 24.000 nouveaux postes de formation résidentielle soit une augmentation de 7.000 postes par rapport à la rentrée de février 2017, a conclu le ministre.

 

Publié l’APS le : Mardi, 13 Février 2018 20:03



14/02/2018
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Enseignement & Emploi pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres